Grande Traversée des Préalpes en 3 jours (GRP® GTPA) : Sisteron - Digne-les-Bains
>>
Accueil
>
Randonnée itinérante
>
Grande Traversée des Préalpes en 3 jours (GRP® GTPA) : Sisteron - Digne-les-Bains
Sisteron

Grande Traversée des Préalpes en 3 jours (GRP® GTPA) : Sisteron - Digne-les-Bains

Hors des sentiers battus
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
La Grande Traversée des Préalpes (GRP® GTPA) traverse d'ouest en est les Alpes de Haute-Provence en 9 jours et relie à travers crêtes, cols et vallées, Sisteron, Digne-les-Bains, Annot et Entrevaux.

Réalisez sur 3 jours une partie de cette randonnée itinérante en reliant à pied Sisteron à Digne-les-Bains.
Vous découvrirez les villages de Saint-Geniez, Thoard et par le GRP® GTPA accèderez à quelques vallées sauvages au coeur de l'UNESCO Géoparc de Haute-Provence.

Des lignes de bus régulières relient Sisteron et Digne-les-Bains.

Les 8 patrimoines à découvrir

  • Savoir-faire

    Agriculture et paysages dans la vallée des Duyes

    En rejoignant le col de Mounis (1 234 m), la Grande Traversée des Préalpes pénètre dans la vallée des Duyes. De tout temps cette vallée a été connue pour ses troupeaux de moutons de race Préalpes. Ici de nombreuses fermes maintiennent une activité pastorale et entretiennent ce paysage fait de prés de fauche, de labours, de pâturages et d’alpages. L’agneau est un véritable produit du terroir.
    La foire de Thoard organisée chaque année le mercredi après le 15 août rassemble des éleveurs de toute la région. A cela il faut ajouter le fromage de chèvre, le miel et la lavande. Dans le paysage, de nombreux champs de lavande ou de lavandin
    témoignent également de cette activité locale. Des distilleries fonctionnent en saison, selon des méthodes modernes au Chaffaut, ou selon un processus plus traditionnel, comme à la Distillerie du Siron située au dessus du village de Thoard.
  • Histoire

    Alexandra David-Neel (1868-1969)

    Exploratrice, orientaliste, écrivain, fascinée par les routes et les voies de chemin de fer depuis sa plus tendre enfance, Alexandra David-Neel va être hantée pendant toute sa longue et laborieuse vie (101 ans). En 1911, elle part pour effectuer un voyage d’étude de dix-huit mois en Inde.
    Elle ne revient que treize ans plus tard après avoir parcouru l’Extrême-Orient en tous sens. Elle a notamment traversé le Tibet à pied, sous un déguisement de mendiante, qui lui a permis de vivre incognito, deux mois durant, dans la capitale interdite de Lhassa en compagnie de son fils adoptif, le jeune lama Yongden. De cet extraordinaire périple, elle ramène diverses études qu’elle publie avec succès.
    Le 8 septembre 1969, cette femme hors du commun meurt à Digne où, séduite par la beauté des Alpes-de-Haute-Provence, elle avait installé son pied à terre.

    A visiter : Le musée Alexandra David-Neel,
    27 avenue du Maréchal-Juin,
    04 000 Digne-les-Bains
    www.alexandradavid-neel.fr
  • Histoire

    Citadelle de Sisteron

    À 500 m d'altitude, la citadelle de Sisteron, construite sur un éperon rocheux domine la ville. Elle a été construite pour protéger la route entre les Alpes et la méditerranée. Elle fut édifiée sous le règne d’Henri IV pour établir un verrou stratégique dans ce passage entre la région du Dauphiné et de la Provence. Bâtie sur les hauteurs de Sisteron elle offre au regard un panorama exceptionnel sur les paysages de Haute-Provence. Déclaré monument historique, elle porte huit siècles d’architecture et d’histoire sur un espace de 10 hectares.

    Certains éléments de la citadelle remontent au XIIIe siècle comme le rempart supérieur et le grand donjon. François 1er sera de passage à Sisteron par trois fois : en 1516, de retour de Marignan, en 1524 et en 1537.

    Quand éclatent les guerres de religion la ville de Sisteron devient un enjeu majeur et Henri IV décide de consolider ce qui reste des fortifications. Il commande en 1590 les travaux à Jehan Erard, ingénieur militaire qui établira deux enceintes successives sur la face nord et trois sur celle au sud, en ajoutant des ouvrages bastionnés reliés aux remparts de la ville. Ce système de défense « en dent de scie » sera repris et amélioré par Vauban en 1692, sous le règne de Louis XIV, après l’invasion de la vallée par Victor-Amédée II, Duc de Savoie qui était encore en dehors du domaine royal de France.

    Informations et visite de la citadelle

  • Histoire

    Halte de Napoléon à Digne-les-Bains

    Arrivé le samedi 04 mars 1815 à midi, jour de marché, Napoléon pénètre dans la ville de Digne par la rue Mère de Dieu. Il déjeune à l'ancien hôtel du Petit Paris tenu par Louis Bausset (plaque commémorative sur la façade : 2 rue du Jeu de Paume). Les troupes bivouaquent sur le Pré de Foire et au cours Arès. L'Empereur quitte Digne vers 15h par le boulevard Gassendi (autrefois Chemin Neuf ) et le Grand Pont.
    Le Préfet Duval, pourtant prévenu la veille de l'arrivée de Napoléon, ne croyait pas à une avancée si rapide, avec seulement 32 hommes de garnison il n'a pas pu opposer une résistance armée à l'avancée de l'Empereur.
  • Géologie

    Le paradis des géologues

    La plus grande réserve géologique d’Europe!
    La réserve naturelle géologique de Haute-Provence est la première tentative de ce genre en Europe. Cet espace naturel protégé a été créé en 1984 par décret afin de préserver le patrimoine géologique. Il s’étend sur 18 sites classés en Réserve naturelle nationale et sur un périmètre de protection de 230 000 hectares des Alpes aux gorges du Verdon. Il regroupe 52 communes situées dans le département des Alpes de Haute-Provence et 7 dans le Var. Plusieurs sites ont été aménagés pour la préservation des fossiles et l’accueil du public (dalle à ammonites, sites des ichtyosaures, site des siréniens, panorama du Vélodrome…). Au sein du périmètre protégé, le prélèvement, la destruction ou la dégradation des fossiles, minéraux et concrétions sont interdits. La Réserve naturelle est gérée par le Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence. Une partie du territoire est également valorisée par l’UNESCO Géoparc de Haute-Provence dont le siège se trouve à Digne-les-Bains.

    Renseignements : https://fr-fr.facebook.com/RNNG04/
  • Histoire

    Napoléon à Sisteron

    Etape incontournable de la Route Napoléon, c'est à Sisteron que l'Empereur aurait pu être arrêté. Cambronne et ses soldats avaient donc fondu sur Sisteron le 04 mars 1815 tandis que l'Empereur était à Malijai. Ne rencontrant aucune résistance ils reviennent donner le feu vert à l'Empereur. La troupe, sous les ordres du maire royaliste à court de poudre, ne pourra le stopper. Napoléon pénètre donc dans Sisteron à 11h le 05 mars 1815 par le Pont de la Baume. Il s'assied sur le parapet et s'exclame : "Soldats, nous voilà sauvés, nous sommes à Paris!". Il déjeune à l'auberge du Bras d'Or dans la rue Saunerie alors que dans le bourg les cris de "Vive l'empereur" ne cessent de retentir.
  • Flore

    Sentier botanique du Molard

    Le sentier botanique du Molard offre une balade agréable à la découverte des arbres, arbustes et plantes de la région. Les panneaux d'interprétation permettent de mieux identifier les différentes espèces végétales présentes sur le  parcours.
  • Histoire

    Théopolis, la cité de Dieu

    Au début du Vème siècle, autour de 409 - 414, un personnage illustre, Dardannus, préfet des Gaules et néanmoins chrétien, se retira sur ses terres dans la vallée de Saint-Geniez où il créa Théopolis, la cité de Dieu.
    Sans doute le nom du lieu était-il inspiré de l'ouvrage du même nom écrit en 413 par St Augustin avec qui Dardannus était lié. Quelques années plus tard, le beau-frère de Dardannus fit sculpter cette histoire à même la roche dans la clue de Chardavon appelée aussi défilé de la Pierre Ecrite. Mais on ne retrouva jamais l'implantation de la fameuse Théopolis.

Description

Cet itinéraire fait partie des 1 500 km de GR® et GRP® du département des Alpes de Haute-Provence. Il est entretenu par les bénévoles du Comité Départemental de la Randonnée Pédestre (CDRP 04). Celui-ci a également participé au descriptif des étapes.

CDRP          CDRP
  • Départ : Place Général de Gaulle, Sisteron
  • Arrivée : Digne-les-Bains
  • Communes traversées : Sisteron, Entrepierres, Saint-Geniez, Le Castellard-Melan, Thoard, Hautes-Duyes, La Robine-sur-Galabre et Digne-les-Bains

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Agence de Développement des Alpes de Haute-Provence

8 rue Bad-Mergentheim, 04005 Digne-les-Bains Cedex

https://www.tourisme-alpes-haute-provence.com/

Office de tourisme Provence Alpes Digne-les-Bains

Place du Tampinet, 04000 Digne-les-Bains

https://www.dignelesbains-tourisme.com/+33 (0)4 92 36 62 62

Office de tourisme Sisteron Buëch

1 Place de la République, 04200 Sisteron

http://www.sisteron-buech.fr/sisteron@sisteron-buech.fr+33 (0)4 92 61 36 50

Transport

Limitons les déplacements en voiture, pensons aux transports en commun et au covoiturage. Tous les transports en commun sur zou.maregionsud.fr

Accès routiers et parkings

Depuis Digne-les-Bains (38 km) suivre la N85 jusqu'à Sisteron.
Depuis Manosque (51 km) prendre la N96 jusqu'à Château-Arnoux, puis la N85 jusqu'à Sisteron.

Stationnement :

Place Général de Gaulle, Sisteron

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :