Chemins du Soleil (Grande Traversée VTT)
>>
Accueil
>
Randonnée VTT
>
Chemins du Soleil (Grande Traversée VTT)
Sisteron

Chemins du Soleil (Grande Traversée VTT)

Difficile
7j
174,2km
+5056m
-4825m
Itinérance
VTT Itinérance
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Les Chemins du Soleil vous offrent deux itinérances en pleine nature pour découvrir les Préalpes :

  • De la vallée du Rhône aux Alpes provençales (Valence-Gap-Sisteron)
  • Du lac Léman à la mer Méditerranée (Thonon-les-Bains – Nice)

Au total, plus de 1 400 km de sentiers VTT tracés "par des vététistes pour des vététistes" et labellisés par la FFC. Une partie de la grande traversée reliant Thonon-les-Bains à Nice emprunte les 177 km balisés dans les Alpes de Haute-Provence entre Sisteron et Castellane, c'est cette partie qui est décrite sur cette page.
Un itinéraire unique en son genre, jalonné de monotrace et parfaitement balisé, roulant à la montée et ludique (voire technique) à la descente : c’est le principe fondamental des Chemins du Soleil.

Un itinéraire plus sportif, par la montagne, relie Sisteron, Thoard et Digne-les-Bains.

Les 7 patrimoines à découvrir
Histoire

Citadelle de Sisteron

À 500 m d'altitude, la citadelle de Sisteron, construite sur un éperon rocheux domine la ville. Elle a été construite pour protéger la route entre les Alpes et la méditerranée. Elle fut édifiée sous le règne d’Henri IV pour établir un verrou stratégique dans ce passage entre la région du Dauphiné et de la Provence. Bâtie sur les hauteurs de Sisteron elle offre au regard un panorama exceptionnel sur les paysages de Haute-Provence. Déclaré monument historique, elle porte huit siècles d’architecture et d’histoire sur un espace de 10 hectares.

Certains éléments de la citadelle remontent au XIIIe siècle comme le rempart supérieur et le grand donjon. François 1er sera de passage à Sisteron par trois fois : en 1516, de retour de Marignan, en 1524 et en 1537.

Quand éclatent les guerres de religion la ville de Sisteron devient un enjeu majeur et Henri IV décide de consolider ce qui reste des fortifications. Il commande en 1590 les travaux à Jehan Erard, ingénieur militaire qui établira deux enceintes successives sur la face nord et trois sur celle au sud, en ajoutant des ouvrages bastionnés reliés aux remparts de la ville. Ce système de défense « en dent de scie » sera repris et amélioré par Vauban en 1692, sous le règne de Louis XIV, après l’invasion de la vallée par Victor-Amédée II, Duc de Savoie qui était encore en dehors du domaine royal de France.

Informations et visite de la citadelle

lire la suite
Flore

EcoBalade

Découvrez, grâce à l'application mobile ecoBalade, plus de 100 espèces faunistiques et floristiques présentent autour du lac de l'Escale. Téléchargez gratuitement cette balade et partez reconnaitre les oiseaux, les plantes et les autres animaux présents sur cet itinéraire.
Site ecoBalade
lire la suite
Histoire

Volonne

Volonne est un village au patrimoine riche situé au bord de la Durance. Napoléon s'est arrêté à Volonne le 5 mars 1815 pour se restaurer d'un canard aux olives dans l'auberge du Poisson d'Or. Au centre du village de Volonne, une fresque murale devant la fontaine commémore le passage de l'Empereur. Si vous poussez jusqu'à la rue Latil-Mathieu une plaque souvenir indique en provençal  "Ici le 5 mars 1815, Napoléon 1er passa et pissa"!
lire la suite
Faune

Espace Naturel Sensible de la retenue de l'Escale

La retenue de l’Escale correspond à un aménagement artificiel construit sur la Durance dans les années 1960 pour des besoins de production d’électricité. En modifiant le fonctionnement hydrologique du cours d’eau, la présence de cet ouvrage sur les communes de Château-Arnoux, l’Escale et Volonne est à l’origine du développement de nouveaux milieux, tels que des formations végétales palustres et de l’installation de nouvelles espèces animales et végétales associées. La retenue de l’Escale a alors principalement suscité l’intérêt des ornithologues en créant notamment les conditions d’hivernage et de reproduction pour des oiseaux jusqu’ici uniquement observés de passage en Durance. Ce site a été inscrit à l’inventaire des Zones d’Importance pour la Conservation des Oiseaux (ZICO) à la fin des années 1990 puis classé en zone « Natura 2000 » sur le plan faunistique et plus précisément pour son avifaune remarquable.
Le site est également classé Réserve Ornithologique depuis 2016.
lire la suite
Histoire

Halte de Napoléon à Digne-les-Bains

Arrivé le samedi 04 mars 1815 à midi, jour de marché, Napoléon pénètre dans la ville de Digne par la rue Mère de Dieu. Il déjeune à l'ancien hôtel du Petit Paris tenu par Louis Bausset (plaque commémorative sur la façade : 2 rue du Jeu de Paume). Les troupes bivouaquent sur le Pré de Foire et au cours Arès. L'Empereur quitte Digne vers 15h par le boulevard Gassendi (autrefois Chemin Neuf ) et le Grand Pont.
Le Préfet Duval, pourtant prévenu la veille de l'arrivée de Napoléon, ne croyait pas à une avancée si rapide, avec seulement 32 hommes de garnison il n'a pas pu opposer une résistance armée à l'avancée de l'Empereur.
lire la suite
Petit patrimoine

Notre-Dame d'Entraigues

Comme son nom l’indique (inter aquas, entre les eaux en latin), l’église Notre-Dame se situe entre l’Asse et le torrent de la Salaou. Fait étonnant pour une église paroissiale, elle se trouve à l’extérieur du village.
La construction de l’édifice remonte au milieu du XIIe siècle pour le chœur alors que la nef date du siècle suivant. Elle fut comme beaucoup d’autres, victime des guerres de religion (XVIe siècle). Saccagée et pillée par les protestants, elle sera reprise quelques années plus tard par les catholiques.
Le clocher porte la date 1564 mais n'a été achevé qu'en 1621. Il fut surélevé d’un étage au milieu du XIXe siècle alors que la voute de la nef en piteux état était en partie reconstruite.
L'édifice est composé d'un chœur et d'une nef accostée au nord, de 2 chapelles latérales et au sud d'un clocher-tour. Le chœur comprend une abside voûtée en cul-de-four et une courte travée droite couverte comme la nef d'un berceau brisé. Des 2 chapelles latérales ouvertes au nord, seule la 1ère a conservé sa voûte en berceau plein-cintre. L'autre, fermée par une cloison, n'a plus qu'un toit en appentis à la place de sa voûte d'arêtes. Au sud, on voit encore les 2 arcades, murées, qui ouvraient à l’origine sur 2 autres chapelles latérales. Le clocher ouvre au sud de la 3e travée par une porte en anse-de-panier où a été gravée la date 1564. Son rez-de-chaussée est voûté en plein-cintre. Sa flèche carrée, ajourée sur 2 niveaux de fenêtres en plein-cintre, est cantonnée de pyramidions en tuf.
lire la suite
Géologie

Le puits salé

Durant l’ère secondaire, au trias (environ 220 millions d’années) toute la région était recouverte d’une lagune soumise à un climat tropical. L’eau, une fois évaporée, a laissé apparaître une grande quantité de roches sédimentaires : les évaporites. Ces dernières étaient composées en grande partie de sel et furent ensuite recouvertes par d’autres couches. Après des millénaires de mouvements tectoniques qui ont formé les Alpes, certaines couches ont affleuré grâce à l’érosion. Les eaux d’infiltration dissolvent lentement le sel que l’on retrouve aujourd’hui dans la source (environ 8 g par litre).
Connue et exploitée depuis la préhistoire, cette source a constitué pendant des siècles une ressource précieuse et très convoitée. Eloigné de la mer, la présence de sel, indispensable à la vie humaine et animale, était un atout  formidable. Les habitants ont toujours cherché à exploiter cette ressource qui leur permettait d’échapper à la gabelle (impôt sur le sel mis au point par Philippe VI en 1343 qui perdura jusqu'à la Révolution).
lire la suite

Description

La Grande Traversée VTT les Chemins du Soleil, la Grande Traversée des Préalpes® peut-être réalisée en totalité ou en courts séjours :

Détail des tronçons des Chemins du Soleil et hébergements

VERSION INTÉGRALE (7 JOURS) :

Jour 1 : Sisteron - Château-Arnoux (26 km - D+ : 650 m)
Jour 2 : Château-Arnoux - Digne-les-Bains (34 km - D+ : 600 m)
Jour 3 : Digne-les-Bains - La Clappe (21 km - D+ : 900 m)
Jour 4 : La Clappe - Tartonne (36 km - D+ : 900 m)
Jour 5 : Tartonne - Thorame Basse (20 km - D+ : 640 m)
Jour 6 : Thorame Basse - St-André-les-Alpes (25 km - D+ : 750 m)

Jour 7 : St-André-les-Alpes - Castellane (22 km - D+ : 550 m)

VERSION ALL-MOUNTAIN (3 JOURS) :

Jour 1 : Sisteron - St-Geniez (20 km - D+ 900 m)
Jour 2 : St-Geniez - Thoard (32 km - D+ 1100 m)
Jour 3 : Thoard - Digne-les-Bains (15 km - D+ 400 m)

VERSION RANDONNÉE :

Jour 1 : Château-Arnoux - Digne-les-Bains (36 km - D+ 650 m)

Itinéraire inscrit au Plan Départemental de la Randonnée des Alpes de Haute-Provence.
Départ : Sisteron
Arrivée : Castellane
Communes traversées : Sisteron, Peipin, Aubignosc, Chateau-Arnoux-Saint-Auban, Volonne, L'Escale, Malijai, Mirabeau, Mallemoisson, Le Chaffaut-Saint-Jurson, Digne-les-Bains, Entrages, Chaudon-Norante, Archail, Draix, Tartonne, Lambruisse, Thorame-Basse, La Mure-Argens, Saint-Andre-les-Alpes, Moriez, Castellane

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Agence de Développement des Alpes de Haute-Provence

8 rue Bad-Mergentheim, 04005 Digne-les-Bains Cedex

https://www.tourisme-alpes-haute-provence.com/

info@ad04.fr

+33 (0)4 92 31 57 29

En savoir plus

Office de tourisme Sisteron Buëch

1 Place de la République, 04200 Sisteron

http://www.sisteron-buech.fr/

sisteron@sisteron-buech.fr

+33 (0)4 92 61 36 50

En savoir plus

Transport

Limitons les déplacements en voiture, pensons aux transports en commun et au covoiturage. Tous les transports en commun sur zou.maregionsud.fr

Accès routiers et parkings

Depuis Digne-les-Bains (38 km) suivre la N85 jusqu'à Sisteron.
Depuis Manosque (51 km) prendre la N96 jusqu'à Château-Arnoux, puis la N85 jusqu'à Sisteron.

Stationnement :

Place Général de Gaulle, Sisteron.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :