Lavandes et vieilles pierres (parcours vélo n°8)
>>
Accueil
>
Randonnée vélo
>
Lavandes et vieilles pierres (parcours vélo n°8)
Cereste

Lavandes et vieilles pierres (parcours vélo n°8)

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Cette boucle vélo est un voyage à la rencontre du patrimoine de Haute-Provence, des champs de lavandes aux pierres patinées par le temps.

Depuis Céreste, ce circuit sillonne les petites routes de Haute-Provence et du Luberon au fil des villages. La distance et les nombreuses côtes qui ponctuent le parcours exigent une bonne condition physique.
Le prieuré de Carluc, les ruelles de Reillanne, Banon et son fromage de chèvre, la superbe Simiane-la-Rotonde surmontée de son donjon médiéval, les gorges d'Oppedette, le Luberon ... sont autant de trésors à découvrir pendant ce périple !


Les 7 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Abbaye de Valsaintes

    Dans l'Antiquité, le site de Valsaintes est dédié à Belenos, d'où le nom actuel de Boulinette. En 1144 un moine irlandais exprime le désir de fonder un monastère dans cette vallée. Grâce à un don du seigneur de Simiane l'abbaye est fondée en 1180 dans l'ancienne commune de Valsaintes, au lieu-dit actuel « L'Abbadie ». Les moines défrichent et mettent en culture le vallon. La particularité de Valsaintes est l'établissement d'une verrerie qui  est vite reconnue. En 1425 les moines, survivants de la peste, se réfugient à Silvacane. L'abbaye est transférée sur le site actuel en 1668. En 1790, les révolutionnaires chassent les moines. L'abbaye est transformée en ferme avant d'être abandonnée.
    En 1996, l'association ATHRE rachète l'abbaye et décide sa mise en valeur. L’église abbatiale du XVIIe, entièrement restaurée, se visite au détour du jardin.

  • Flore

    Espace naturel sensible des gorges d'Oppedette

    Classé par Arrêté Préfectoral de Biotope en 1997 et en Espace naturel sensible départemental en 2007, les Gorges d’Oppedette abritent des espèces animales et végétales protégées telles que le Hibou Grand Duc, le Circaète Jean Le Blanc, le petit et Grand Murin ou encore la Doradille de Pétrarque et la Dauphinelle fendue. Ce site aménagé par le Département en 2009 permet la découverte des gorges grâce à la création d’une aire de stationnement et d’information et des belvédères. Ce site est aussi labellisé Tourisme Handicap.

  • Flore

    Jardin de l'Abbaye

    Modèle de jardin écologique, le jardin de Valsaintes est devenu un espace de référence tant pour la préservation de la biodiversité que pour la diversité de ses roses. En effet plus de 550 variétés de roses et de nombreuses plantes de terrain sec sont cultivée sur ce site. Un parcours chronologique "La Voie des Roses" raconte l'histoire de cette fleur emblématique et un jardin sec propose 350 espèces et variétés de plantes adaptées à la sécheresse et au froid. Ce site a reçu en 2011 les labels "Jardin Remarquable" décerné par le Ministère de la Culture et "arbre remarquable" grâce à son chêne âgé de 300 ans.
    Visite du jardin
  • Petit patrimoine

    Prieuré de Carluc

    Le prieuré est cité pour la première fois dans une charte de 1011. Une famille de Riez fait don au père abbé Archinric de l’abbaye de Montmajour, du lieu dit Saint-Pierre afin d’y construire un monastère. Pendant une centaine d’années, Carluc sera un monastère à part entière avec sous sa dépendance une quinzaine de prieurés ruraux. Puis entre 1114 et 1118, il est rattaché directement à Montmajour. Le site de Carluc présente l’église Saint-Pierre datée du XIIe siècle et ayant subi quelques remaniements au cours des siècles suivants. Le lieu fait l'objet d’études par des archéologues et des historiens universitaires. Les édifices rassemblés ici comportent - outre le prieuré - des habitations rupestres, une nécropole et les vestiges d'une ancienne source. La nécropole se compose d'une galerie couverte de tombes rupestres et de tombes rupestres extérieures. Le prieuré est également proche de la Via Domitia et il constituait donc une étape de repos bienvenue pour les pèlerins au Moyen-âge. Le site est classé Monument Historique depuis 1982.
  • Loisirs

    Site d'escalade d'Oppedette

    Le site d’escalade d’Oppedette, dit site du Refour, se situe en amont des gorges sur la rive droite (face au village). Il est composé de 3 secteurs et propose une quinzaine de voies. Ce site d’escalade est classé par la FFME comme site sportif. Il ne propose pas de secteur « découverte ». Il est situé dans un espace naturel sensible et protégé par arrêté préfectoral de protection de biotope. La pratique de l’escalade en dehors du site équipé par la FFME est interdite. Le topoguide d’escalade est disponible gratuitement sur le site www.aptitudes-escalade.com/topos-falaises/
  • Architecture

    Village d'Oppedette

    Dominant l’entrée des gorges, perché sur son éperon rocheux,
    le village d’Oppedette (dont le nom viendrait de l'oppidum celto-ligure sur lequel il fut édifié) était fréquenté dès le paléolithique (vestiges datés de 40 000 ans environ). Oppedette est caractéristique des villages provençaux avec ses pierres apparentes et ses ruelles étroites ; il est agréable de découvrir la fontaine et le lavoir couvert ainsi que l’autel au dieu Mars (époque gallo-romaine) encastré près de la porte de l’église.

  • Petit patrimoine

    Village de Céreste

    Le village de Céreste, dont l’occupation remonte au paléolithique, a toujours profité d’une position privilégiée à la confluence du Calavon et de l’Encrême. Le passage de la Via Domitia, à l’époque romaine, en fit un lieu important, en témoignent les nombreux vestiges découverts sur son territoire (un four de potier, un hypogée, des sarcophages ainsi que les restes d’un pont qui enjambait le vallon d’Aiguebelle).
    Le moyen-age vit s’opposer différentes factions pour la possession du Comté de Forcalquier dont dépendait Céreste ; depuis les ostrogoths de Théodoric au VIe siècle, jusqu’aux armées de Louis 1er d’Anjou, dont le conflit se termina par la défaite des provençaux lors de la bataille de Céreste en 1368.
    De cette époque trouble subsistent quelques traces des murailles du château et quelques pans de murs côté sud. Certaines portions du mur d’enceinte sont encore entières.
    Le village possède encore de très belles façades de maisons datant du XVIe au XVIIIe siècle, que vous découvrirez en vous promenant dans les petites rues pavées.


Description

P - Parking de la place du Général de Gaulle (380m) - Rejoindre la rue principale (D4100) et prendre à gauche la petite route en direction du prieuré de Carluc puis de Reillanne (Balisage).

1 - Reillanne, place de la Libération (540 m) - Depuis la place, rejoindre la rue principale du village vers la gauche et poursuivre en direction de Vachères (D14).

2 - Vachères (833 m) - Traverser le village puis reprendre la D14 pendant 6,5 km. Déboucher sur la D5 et prendre à gauche en direction de Banon.

3 - Banon (836 m) - Traverser le village et prendre la D950 en direction de Revest-du-Bion.

4 - Revest-du-Bion (934 m) - Prendre la D18 en direction de Simiane-la-Rotonde.

5 - Simiane-la-Rotonde (700 m) - Traverser le village. Poursuivre sur la D18 jusqu'à Carniol puis prendre la D201 en direcion d'Oppedette.

6 - Oppedette (500 m) - Poursuivre sur la D201. Elle devient D155 au passage dans le Vaucluse. Au niveau de la chapelle St-Ferréol, monter en direction de Viens, où l'on prend la D33.

7 - Carrefour D33/D900 (332 m) - Prendre la D900 à gauche en direction de Céreste, elle devient D4100 au passage dans les Alpes-de-Haute-Provence. La quitter 600 m plus loin pour prendre à droite en direction du centre village de Céreste.

  • Départ : Place du général de Gaulle, Céreste
  • Arrivée : Place du général de Gaulle, Céreste
  • Communes traversées : Cereste, Reillanne, Vacheres, Revest-des-Brousses, Banon, Montsalier, Redortiers, Revest-du-Bion, Simiane-la-Rotonde et Oppedette

Profil altimétrique


Recommandations

Cet itinéraire est dans le Parc naturel régional du Luberon (espace naturel protégé).

Lieux de renseignement

Agence de Développement des Alpes de Haute-Provence

8 rue Bad-Mergentheim, 04005 Digne-les-Bains Cedex

https://www.tourisme-alpes-haute-provence.com/

Bureau d'information touristique de Céreste

Place de la République, 04280 Céreste

http://www.luberon-apt.fr/oti@paysapt-luberon.fr+33 (0)4 92 79 09 84

Transport

Limitons les déplacements en voiture, pensons aux transports en commun et au covoiturage. Tous les transports en commun sur zou.maregionsud.fr


Accès routiers et parkings

Depuis Manosque (20 km), suivre la D907 direction Apt puis la D314 en direction de Villemus. Traverser Villemus puis, au carrefour des Granons, prendre la D4100 à droite jusqu'à Céreste.

Stationnement :

Place du général de Gaulle, Céreste

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :